Changer de dimension

 

     Clarifier un univers complexe

 

     Apprivoiser de nouveaux repères culturels

 

     Passer de l'euphorie du désir

                         à la sérénité de la concrétisation

 

 

 

 

 

 

« Fin 2001, je suis un coach professionnel, innovant et entreprenant.

 

Je tente d'élaborer un outil de diagnostic qui intègre toutes les modélisations des ténors internationaux auprès desquels je me forme depuis vingt ans.

La reconnaissance de mes clients institutionnels m'encourage à en accroître l'économie de ma profession.

 

Euphorique comme un poussin ivre, je me cogne aux succès comme aux échecs qui me renvoient à des questions dont les réponses me manquent.

 

 

Accompagné par François-Noël Tissot, j'apprivoise un changement de culture.

 

Je m'adresse aux évènements dont le sens m'échappe.

J'y lis des résultats légitimes de mes propres comportements et représentations.

Je distingue ce qui relève de la culture artisanale à laquelle je m'identifie, de ce qui m'engage vers une culture d'entrepreneur.

 

 

En cinq séances sur une période de six mois, à Neuilly-sur-Seine, à Montparnasse, par téléphone, je cerne où et comment poser clairement des limites à ma contribution à un dispositif relationnel plus large, nécessairement plus complexe.

 

En 2003, mon projet représente Paris au Concours de l'Entreprise Innovante et du Développement Durable.

Aujourd'hui, je fais partie d'une organisation professionnelle d'entrepreneurs ; stratégie, trésorerie, communication, développement commercial, cadrage de mes collaborateurs sont des exercices hebdomadaires.

Pour 2005, je programme ma formation à HEC.

 

Pour l'avenir, je suis attentif à la culture opérationnelle.

C'est une variable essentielle que je valide chez mes partenaires professionnels, commerciaux ou financiers.

 

 

Je recommande François-Noël Tissot à qui veut changer de dimension, clarifier un univers complexe, apprivoiser de nouveaux repères culturels, passer de l'euphorie du désir à la sérénité de la concrétisation. »

 

 

Rapporté le 30 novembre 2004, à Paris, Gérard Ochem, coach entrepreneur, 50 ans.