CVXI04

Questionnements




Novembre 2004, sept personnes racontent.

Le thème est le même.

Chacune rapporte la façon dont elle a vécu l'accompagnement qu'elle a reçu du même coach, à une période où une difficulté paraissait faire obstacle à son projet, à sa vie.

Le coach écoute, interroge et propose une reformulation qui invite chaque personne à aller plus loin dans l'appropriation de sa démarche singulière.

Ces sept reformulations se déroulent selon un schéma similaire.

Le coach juxtapose les mêmes extraits de six de ces reformulations.

Il expose cette juxtaposition au regard de témoins.

Il soumet ainsi à son tour sa démarche au questionnement de tiers.


Face à six démarches singulières, le témoin est face à la sienne.

Face à la juxtaposition des témoignages, le témoin se situe en position d'alter ego parmi les narrateurs et leur coach.

Face au formatage des reformulations, le témoin partage la question à laquelle chaque narrateur s'est mesuré lors de son coaching.
Entre accomplissement de soi et relation au monde, conjugaison et/ou confrontation ?


Au coeur de chaque reformulation, le coach surligne une phrase.
Ensemble, ces phrases renvoient à son propre cheminement.


Ainsi François-Noël Tissot interroge sa pratique de coach et dissèque la relation de coaching.

CVXI04 est ce qu'il nomme « sting work », en français « oeuvre dard », qu'il réalise « toner sur papier ».

Serait-ce le nom d'un cyborg de temps annoncés ?
Ou une inspiration comme celles que produisent parfois ceux que l'on nomme « avoir la loi en soi », un exercice, cueilli au cours de la vie du 12 au 30 novembre 2004, qui s'appellerait « auto portrait ».




Pour en savoir plus

CVXI04 est exposé le 11 décembre 2004 à la Mairie de Bry-sur-Marne (Val-de-Marne).

« avoir la loi en soi » est la signification du mot « autonome » que l'on distingue de « cyborg », organisme agi par le système dont il relève.